EXPOSITION PASSÉE
 

This place will become a memory

Georgina Maxim

Du 9 au 12 septembre 2021

-

A l’occasion de la deuxième participation de la galerie à Art Paris Art Fair, une importante exposition individuelle de l’artiste Georgina Maxim intitulée This place will become a memory est organisée avec une sélection de ses plus récentes œuvres textiles. La galerie édite pour l’événement la première monographie de l’artiste zimbabwéenne avec des textes critiques d’Eva Barois De Caevel et Tandazani Dhlakama (avec le soutien du CNAP).

-

Biographie

Georgina Maxim. Née en 1980. Vit et travaille à Harare.

 

Artiste textile, Georgina Maxim partage son travail entre sa pratique artistique et sa pratique curatoriale. Elle a cofondé en 2012 Village Unhu, un collectif et un espace artistique à Harare mêlant ateliers, expositions, workshops et programme de résidences. 

 

Après des études à l’université de Chinhoyi, elle a enseigné les arts plastiques plusieurs années à l’école Prince Edward tout en dirigeant la Galerie Delta, galerie historique pour l’art contemporain à Harare. 

Georgina Maxim a dans le même temps développé son travail artistique en se tournant vers le textile et en utilisant les techniques de la broderie, de la couture et du tissage pour déstructurer, découper et recomposer des vêtements de seconde main. Elle crée ainsi des œuvres singulières qui échappent aux définitions : l’artiste décrit elle-même son travail comme un acte de mémoire, une transcription de l’instant, des moments vécus et des histoires qu’évoquent ces textiles usagés. 

 

En 2018, Georgina Maxim a été nominée pour le Henrike Grohs Award (Goethe Institute, Abidjan).

 

Son travail a été exposé au Zimbabwe (Gallery Delta, National Gallery of Zimbabwe) et à l’international (Mojo Gallery à Dubaï, 31 PROJECT à Paris, Goethe Institute à Salvador de Bahia).

 

En 2019, elle présente une installation pour le pavillon zimbabwéen de la 58ème biennale de Venise. La même année Georgina Maxim passe un master à l’université de Bayreuth afin d’approfondir sa pratique curatoriale et effectue une résidence de création de plusieurs mois au Goethe Institute de Salvador de Bahia. 

 

Elle expose en 2020 au Musée Bargoin (Clermont-Ferrand) et présente son travail au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA en 2021 dans le cadre de l’exposition Memoria : récits d’une autre Histoire.