EXPOSITION
 

Smiles of clay

Epheas Maposa

Du 9 octobre au 13 novembre 2021

PROLONGATION jusqu'au 4 décembre 2021

La galerie 31 PROJECT est heureuse de présenter la première exposition individuelle de l’artiste zimbabwéen Epheas Maposa, avec une sélection de toile récentes et inédites. 

 

Avec Smiles of clay, Epheas Maposa nous parle de la fluidité des êtres, de ces histoires qui se répètent dans une ritournelle souvent absurde parfois cauchemardesque où les corps se débattent, luttent, s’immobilisent puis se relancent. Smiles of Clay, c‘est le même homme où la même femme que l’on suit d’une toile à l’autre. C’est l’histoire d’un sourire figé, comme esquissé, semblable à une empreinte moulée dans de la terre. 

-

« Des influences de Francisco Goya et Théodore Géricault se retrouvent dans l’œuvre de Maposa à travers le traitement de ces figures troublantes, le visage las et tendu, la tête basse. 

Epheas Maposa est [...] né en 1994, trois ans à peine avant que l’économie zimbabwéenne ne s’écroule et le dollar zimbabwéen perde 71,5% de sa valeur par rapport au dollar américain. Maposa n’a jamais connu qu’un Zimbabwe fatigué, découragé d’attendre la pluie - comme le titre du livre du même nom, écrit en 1975 par Charles Mungoshi.  Ces métaphores de la sécheresse et de la faim imprègnent la littérature zimbabwéenne et africaine, saisissant le malaise et la paralysie des nombreuses zones de conflits des pays en développement du monde entier - « attendant » les secours et l’abondance future, incrédule face aux promesse d’un changement qui ne viendra peut-être jamais. »

Candice Allison, curator, Johannesburg, septembre 2019

-

Biographie

 

Epheas Maposa

Né en 1994 au Zimbabwe

Vit et travaille à Harare

Le corps et le récit sont au centre du travail d’Epheas Maposa : des corps mi-homme, mi- animal, aux lignes très marquées, évoluant dans des univers surréalistes et baroques. Chaque œuvre livre une narration sur le fil, mêlant dans une veine onirique assumée, détails dessinés et motifs coloristes. Narrateur prolifique, il utilise la distorsion des corps et des espaces pour créer des contes désabusés témoignant de la déliquescence de la structure sociale et politique au Zimbabwe.

 

Epheas Maposa est autodidacte. Dessinant dans la rue, sa première source d’inspiration, il est entré au sein de Village Unhu en 2013 où il a pu bénéficier d’espaces et de matériel pour travailler et faire évoluer sa pratique aux côtés des autres artistes du collectif. Dès 2014 il expose à la National gallery of Zimbabwe, ainsi qu’à la Delta Gallery. Il participe en 2017, 2018 et 2020 à la FNB Joburg art fair et Investec Cape Town art fair. Il a également pris part à plusieurs programmes de résidences entre Johannesburg et Harare. En 2019, il reçoit le deuxième prix Emerging painting pan African art prize.

 

À propos

Catalogue