EXPOSITION
 

Induku Entle Ikhiwa Ezizweni

L'éclat des ailleurs

Aviwe Plaatjie, Willow Evann

Du 5 février au 5 mars 2022

La galerie 31 PROJECT est heureuse de vous annoncer l’ouverture de l’exposition Induku Entle Ikhiwa Ezizweni, L’éclat des ailleurs, avec les artistes Aviwe Plaatjie et Willow Evann. 

 

Les peintures d’Aviwe Plaatjie, artiste sud-africain basé à Cape town, sont présentées pour la première fois en France par 31 PROJECT. 

Ces toiles dialogueront avec les sculptures de Willow Evann, artiste plasticien, mais aussi photographe et danseur.  Etudiant de l’école Kourtrajmé, exposé au Centquatre en 2020, la galerie lui propose son premier duo show. 

 

Une conversation entre deux artistes, née de leurs recherches communes autour de la représentation de la figure noire : par le portrait communautaire chez Aviwe Plaatjie, par l’interrogation de la matière, de la couleur et du digital chez Willow Evann. 

 

«Induku entle ikhiwa ezizweni», est un proverbe Xhosa qui célèbre le brassage des cultures, et évoque la beauté du lointain, de celle façonnée hors de nos territoires d’origine. 

Depuis des perspectives continentales différentes, chacun des deux artistes questionne l’ouverture des regards à la poésie du monde et tente de décrire ces «éclats» qui nous entraînent vers de nouveaux territoires. Un éclat peut être le fragment d’un corps que l’on brise, tout comme le bruit violent d’une matière qui se casse mais c’est aussi cette lumière vive qui scintille et accroche le regard vers d’autres horizons. 

-

BIOGRAPHIES

 

Aviwe Plaatjie est né en 1988, il vit et travaille à Cape Town, Afrique du Sud.

 

Aviwe Plaatjie est peintre et graveur. Il se décrit comme simple observateur de sa communauté saisissant sa famille, ses amis et voisins dans leur environnement quotidien. Il peint ces moments intimes d’une conversation entre deux amis, d’une pause furtive sur une marche d’escalier, du plaisir de feuilleter un magazine ou de rêver solitaire les yeux fixés sur la fenêtre. Aviwe Plaatjie propose une vision apaisée des habitants du township de Khayelitsha où il réside. Le temps est dans ses toiles comme suspendu, propice à la réflexion et à l’écoute. 

L’artiste déploie autour de ses figures des arrière-plans complexes et une attention toute particulière aux détails d’intérieurs domestiques, aux étoffes et aux textures. Les références musicales, vestimentaires, cinématographiques où littéraires sont multiples décrivant une génération fière et décomplexée aux influences globalisées. 

 

Aviwe Plaatjie est autodidacte. Il s’initie au dessin dès l’enfance en étant sensibilisé aux arts visuels par sa mère. En 2010, il rejoint le collectif Good Hope Arts Studios où il développe sa pratique picturale. Il participe également au programme de mentorat VANSA grâce auquel il apprend les techniques de la gravure. Aviwe Plaatjie fréquente la scène artistique de Cape Town et participe avec différents collectifs à des expositions et workshops au niveau local tout en continuant à travailler en studio. En 2020 il est repéré par la galerie Ebony / Curated qui lui organise son premier solo show et le présente à Londres lors de la foire 1-54. En 2021, il est exposé par 31 PROJECT sur Artissima à Turin puis cette année dans l’espace de la galerie à Paris. 

Willow Evann est né en 1985, il vit et travaille en Ile-de-France.

 

Artiste protéiforme aux influences multiples, Willow Evann est plasticien, danseur et photographe. 

Issu d’une cité de Bondy et originaire de la Côte d’Ivoire, Willow Evann dans sa pratique artistique, travaille sur ses origines et son identité issue de l’histoire coloniale africaine et française. 

Danseur, il place naturellement le corps au cœur de ses recherches et s’interroge sur la construction de l’image et du statut social des personnes noires évoluant dans les sociétés occidentales. 

 

Très tôt l’artiste a exprimé le besoin de s’exprimer au travers de la danse. Bercé dans l’enfance par le reggae qu’écoutait son père, il baigne dans la culture Hip Hop depuis l’âge de 10 ans. Il s’est orienté ensuite vers le Locking (danse née en 1970 sur la côte ouest des Etats-Unis) et est considéré aujourd’hui comme une référence incontournable de ce mouvement. En parallèle il développe sa carrière de photographe et centre sa pratique sur la captation du geste et du mouvement chorégraphique. 

En 2019, il intègre l’école Kourtrajmé au sein de laquelle il expérimente et fait évoluer son langage plastique. En 2020, il participe à l’exposition collective curatée par l’artiste JR au Centquatre puis dans le cadre du Parcours Saint-Germain avec une installation photographique dans l’espace public. En 2022, 31 PROJECT l’expose pour un duo show dans sa galerie parisienne. 

 

À propos

Catalogue (à venir)